Etes-vous dominé par l'esprit sauveteur?


Une personne dominée par l'esprit sauveteur est victime d’une blessure d’humiliation et d’une blessure de trahison. Sous ses masques masochiste et contrôlant, un tel individu se sent en sécurité et pense être à l’abri de toutes les agressions.

L’esprit sauveteur pousse une personne à porter tout sur son dos. Le sauveteur ainsi, prend en charge les problèmes de ses proches, tente de les résoudre en se servant de toutes les techniques possibles. Le sauveteur n’hésite pas à donner des conseils, à rendre des services et à soutenir ses protégés financièrement. Il est très généreux, s’immisce dans la vie des autres et se mêle des problèmes qui ne le regardent pas. Dans un groupe, le sauveteur identifie très rapidement et involontairement deux personnes ou deux clans : un coupable et une victime. Pour se sentir important et juste, le sauveteur prend toujours partie de ce qu’il juge victime. Il protège la victime et défie le coupable. De cette façon, non seulement le sauveteur cultive la passivité et l’irresponsabilité chez la victime mais aiguise l’agressivité et la fermeté du coupable.

Mais au fond d’une telle personnalité, se cache un être faible. Par ses actions défensives, il se nourrit affectivement et comble le vide en son sein : le manque de confiance en soi. En s’occupant des affaires des autres, le sauveteur s’oublie et ne prend pas soin de sa propre personne. En investissant beaucoup d’énergie pour les autres, le sauveteur tôt ou tard, finit par être déçu par ses protégés en se plaignant ne pas avoir rien en retour de ses efforts. Il décide alors de chercher de nouveau terrain pour que l’esprit qui le domine soit à l'aise ou il se rend compte qu’il doit privilégier ses propres biens au lieu de s’occuper de ceux des autres. Si le sauveteur prend conscience et accepte ses problèmes, c’est qu’il est sur la voie de la guérison.

Le sauveteur peut faire un grand exploit s’il ne perd pas son énergie pour les autres. A la différence avec le sauveur, le sauveteur ne peut jamais résoudre un problème, au contraire, il empire les problèmes et en crée d’autres.

Commentaires

N'hésitez pas à partager vos idées avec nous dans les commentaires