Comment arrêter de doomscroller : les clés pour protéger votre santé mentale et physique


Le doomscrolling est un terme qui a récemment gagné en popularité pour décrire le fait de passer des heures à parcourir de manière compulsive les actualités et les réseaux sociaux, souvent dans un état de stress ou d'anxiété. Cette pratique peut avoir un impact négatif sur la santé mentale et physique, ainsi que sur la productivité et les relations sociales. Dans cet article, nous allons examiner en détail ce qu'est le doomscrolling, ses effets et comment y remédier.

Tout d'abord, qu'est-ce que le doomscrolling ? Le terme a été popularisé pendant la pandémie de COVID-19, lorsque les gens sont devenus accros aux actualités sur la pandémie et ont passé des heures à parcourir les réseaux sociaux pour obtenir des informations. Cependant, le doomscrolling n'est pas limité à la pandémie et peut se produire pour tout sujet qui suscite de l'intérêt ou de l'inquiétude.

Le doomscrolling est similaire au bingescrolling, qui est le fait de passer des heures à parcourir les réseaux sociaux sans but précis. Cependant, le doomscrolling est généralement motivé par une préoccupation ou une anxiété particulières, comme la peur d'être laissé pour compte ou de manquer quelque chose d'important. Les gens qui doomscrollent peuvent avoir l'impression que leur sécurité ou leur bien-être dépend de leur capacité à rester informés en permanence.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les gens peuvent être attirés par le doomscrolling. Tout d'abord, les réseaux sociaux sont conçus pour être addictifs, avec des notifications en temps réel et des algorithmes qui vous montrent du contenu qui vous intéressera. De plus, la dopamine, l'hormone du plaisir, est libérée lorsque nous recevons des likes, des commentaires ou des partages sur nos posts, ce qui nous pousse à continuer à utiliser les réseaux sociaux.

Le doomscrolling peut également être un moyen de fuir la réalité ou de se distraire de problèmes personnels. Les gens qui sont stressés, anxieux ou déprimés peuvent avoir tendance à passer plus de temps sur les réseaux sociaux, car ils peuvent y trouver un certain réconfort ou un sentiment de distraction temporaire. Cependant, cela ne résout pas le problème à long terme et peut même aggraver les problèmes de santé mentale.

Il y a de nombreux effets négatifs du doomscrolling, tant sur la santé mentale que sur la santé physique. Tout d'abord, le doomscrolling peut augmenter le stress et l'anxiété en nous exposant à un flot constant de mauvaises nouvelles et de controverses. Cela peut également perturber notre sommeil en nous maintenant éveillés et en perturbant notre horloge interne.

Le doomscrolling peut également avoir un impact négatif sur notre estime de soi en nous comparant constamment aux autres sur les réseaux sociaux. Nous pouvons avoir l'impression que tout le monde a une vie plus réussie ou plus heureuse que la nôtre, ce qui peut entraîner de la jalousie et un sentiment de frustration.

Le doomscrolling peut également nuire à notre productivité en nous détournant de nos tâches et en nous faisant perdre du temps. Cela peut également avoir un impact négatif sur nos relations sociales en nous coupant de la vie réelle et en nous empêchant de nous connecter avec les gens autour de nous.

Alors, comment pouvons-nous lutter contre le doomscrolling ? Il y a plusieurs choses que nous pouvons faire pour réduire notre temps passé sur les réseaux sociaux et éviter de tomber dans le piège du doomscrolling :

  1. Limitez votre temps passé sur les réseaux sociaux. Établissez des limites pour vous-même en ce qui concerne le temps passé sur les réseaux sociaux et tenez-vous-y. Vous pouvez également utiliser des applications de gestion du temps pour vous aider à suivre votre utilisation.
  2. Faites une pause. Si vous vous sentez stressé ou anxieux en parcourant les réseaux sociaux, prenez une pause et faites quelque chose de différent. Allez marcher, lisez un livre ou faites une activité créative.
  3. Connectez-vous avec les gens de manière réelle. Les réseaux sociaux peuvent être une façon pratique de rester en contact avec les gens, mais ils ne peuvent pas remplacer les interactions sociales réelles. Planifiez des activités en personne avec vos amis et votre famille pour vous connecter de manière plus profonde.
  4. Suivez des comptes positifs et inspirants. Remplissez votre fil d'actualités de comptes qui publient du contenu positif et inspirant, plutôt que de nouvelles négatives ou anxiogènes.
  5. Faites une utilisation consciente des réseaux sociaux. Réfléchissez à la raison pour laquelle vous utilisez les réseaux sociaux et assurez-vous de ne pas tomber dans le piège de la comparaison ou de la fuite de la réalité. Utilisez les réseaux sociaux de manière positive et intentionnelle, plutôt que de manière compulsive.

En conclusion, le doomscrolling peut avoir un impact négatif sur notre santé mentale et physique, ainsi que sur notre productivité et nos relations sociales. Pour lutter contre le doomscrolling, il est important de limiter notre temps passé sur les réseaux sociaux, de faire une pause lorsque nous nous sentons stressés ou anxieux, de nous connecter avec les gens de manière réelle, de suivre des comptes positifs et inspirants et de faire une utilisation consciente des réseaux sociaux. En prenant ces mesures, nous pouvons éviter de tomber dans le piège du doomscrolling et protéger notre santé mentale et physique.

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à partager vos idées avec nous dans les commentaires

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact