Raison d’être de la mère : construction de l’identité


En apprenant les différents types de blessures de l’âme, on en déduit que le respect des fonctions parentales est l’unique façon d’avoir un futur adulte en bonne santé émotionnelle et physique. Ne pensez-vous donc pas qu’il est temps de découvrir plus la fonction d’une mère ?

La mère est le parent qui porte l’enfant en son sein. Avec le père, elle a été utilisée et choisie par le créateur pour jouer le rôle de géniteur. Mais sa responsabilité n’est pas aussi simple car elle commence avant même que la grossesse n’ait lieu, passe par la naissance et continue jusqu’à la période d’adolescence de son enfant. La communication mère enfant est la clé pour honorer cette responsabilité. Tout ce qui est ressenti par la mère pendant la grossesse, pendant l’allaitement est comme un message envoyé à l’enfant. 
Une mère abandonnée signifie ainsi, un enfant délaissé, le message qui lui est transmis est « je ne suis pas le bienvenu »… Une mère heureuse est équivaut à un enfant aimé, le message passé est comme « je suis précieux, j’ai de la valeur ». Pendant toute la période d’enfance, plus précisément jusqu’à l’âge de 12 ans, l’enfant voit à travers sa relation avec sa mère sa valeur. 
C’est de cette façon que l’enfant construit son identité. Avant l’âge d’adolescence donc, l’être humain est déjà capable de décrire ce qui le différencie de son entourage. En plus des renseignements usuels tels que son nom, son âge, son sexe, ses origines…, l’enfant apprend à choisir les types de fréquentations qui lui convient, a une idée de ce qu’il veut devenir, bref sa valeur, son identité.

En cas d’absence de la mère génitrice, la fonction maternelle peut être confiée à une figure féminine comme une tante, une grande sœur, une amie, une grand-mère. Un père doué, même plein d’amour ne peut assurer que quelques rôles de la mère mais jamais ses fonctions.

Commentaires

N'hésitez pas à partager vos idées avec nous dans les commentaires