Avez-vous vécu votre période de deuil comme il faut?


Le deuil est une affliction éprouvée suite à la perte d’une chose ou d’un être cher. C’est un phénomène normal qu’il faut accepter et qu’on doit affronter pour retrouver une vie normale.

Le processus de deuil est formé de plusieurs étapes. Si l’une de ses étapes n’est pas traversée ou vécue anormalement, le deuil pourra refaire face à un moment inattendu. C’est la raison pour laquelle une personne peut éprouver un chagrin sans raison valable. Ainsi, la première étape du deuil est le choc ou la sidération. C’est le sentiment que l’on a lorsqu’on apprend la perte d’un être cher ou la disparition d’une chose que l’on a beaucoup aimée. Sous forme de surprise, la sidération fait vivre un effet de perte de connaissance. La deuxième étape du processus de deuil est le déni ou la révolte. Cette étape durant laquelle la personne concernée essaie de négocier, se demande, refuse la réalité, est courte.

Après cette phase, il y a l’étape de dépression qui peut prendre un long moment, voire des années selon la nature de la chose ou de l’être perdu. Elle a lieu lorsque la personne commence à comprendre et accepter la réalité. L’endeuillé pendant cette période pleure, ressent parfois de la colère, de la tristesse, d’un sentiment de culpabilité, bref, des mélanges d’émotions négatives. Il se replie sur elle-même. La quatrième et la dernière étape de deuil est la récupération. Durant cette période, la personne se remet. Elle commence à sourire et retrouve la joie de vivre. Les veufs commencent à fréquenter d’autres personnes, les enfants commencent à s’habituer à l’absence du parent perdu… autrement, dit, la personne concernée accepte de tourner la page.

La longueur de la période de deuil dépend de l’endeuillé et de l’importance de la chose ou de l’être perdu. Mais en général, pour une séparation humaine, elle varie de 18 à 24 mois.

Commentaires

N'hésitez pas à partager vos idées avec nous dans les commentaires