Etes-vous victime de violence?


Par définition, la violence est une action par laquelle une personne vise à exercer une force sur une autre. Néanmoins, je définis la violence comme toutes actions donnant suite à des traumatismes. Inconscient ou volontaire, la violence ne peut provenir que d’un être blessé.

La violence peut être classée en cinq (5) catégories : la violence physique et la violence psychologique ou morale, la violence verbale, la violence sexuelle et la violence économique. La violence n’est pas une caractéristique d’une personne, ce n’est qu’un moyen qu’elle utilise pour atteindre son but : se sentir supérieur et dissimuler ses défauts. Mais j’insiste bien sur le fait que la violence permet à l’agressif de paraitre fort mais non de l’être. En essayant de comprendre le passé ou la vie du violent donc, une personne peut au lieu de se venger, avoir de la compassion pour lui.

L’effet de la violence sur un individu dépend de son état de santé. Une personne avec une excellente estime de soi par exemple est peu vulnérable à la violence verbale et psychologique. De même une personne ayant confiance à sa situation financière est à l’abri de toutes formes de violence économique. Mais la répétition d’un acte de violence sur quelqu’un peut tôt ou tard infecter la victime quelque soit son état, que la meilleure prévention contre les effets néfastes de la violence est d’éviter la personne venimeuse. La violence est présente partout, dans la famille, au travail, à l’église, dans n’importe quel groupe. Pire, dans la plupart des cas, les victimes ont une relation de dépendance avec le violent c’est pourquoi la violence conjugale et la maltraitance sur mineur sont les formes les plus courantes de la violence.

Seuls les blessés sont violents. La violence fait des blessés. Il faut ainsi briser ce cercle vicieux par le pardon et l’empathie pour pouvoir éviter la violence.

Commentaires

N'hésitez pas à partager vos idées avec nous dans les commentaires