Les signes révelant la violence verbale



Certains articles sur la psychologie, classent la violence verbale dans la violence psychologique. En effet, l’effet de la violence verbale est surtout sur le moral. Il diminue l’estime de soi de la victime et favorise le manque de confiance en soi. Sur le coté physique, il crée du stress et mène à la déprime.

Une personne qui agresse verbalement les autres a également été une victime d’une telle violence, surtout lors de son enfance. Ayant peur d’être humilié, et par crainte de revivre ses mauvaises  expériences, l’agresseur choisit de montrer ses forces en se servant de paroles blessantes. Lorsqu’il veut ainsi exercer son pouvoir, l’agresseur hausse le ton, ne pèse pas ses mots et opte même pour des vocabulaires humiliants. Il peut aussi crier tout en lançant des menaces, des injures et des insultes. Au cours d’une conversation, il a l’habitude de couper la parole des autres et a tendance à monopoliser ses discussions.

Au fil du temps, les personnes victimes de violence verbale se sentent insécurisées et sont dominées par la peur. Un climat de paix est ainsi le meilleur remède pour les blessés. Mais avant tout, les victimes doivent se pardonner et pardonner les autres pour les paroles blessantes qu’elles ont reçues ou qu’elles ont émises. Et pour éviter les blessures causées par la violence verbale, il n’y a rien de mieux que d’éviter de fréquenter les agresseurs. Répondre aux agressions verbales peut être efficaces mais ne le sont pas toujours. En effet, les agresseurs ne savent pas discerner le mal du bien que pour ne pas tomber à leur niveau, il vaut mieux les laisser parler et les ignorer.

Les violences verbales peuvent provenir des institutrices, des parents, des chefs mais aussi des inconnus mais souvenez-vous, la violence ne peut résoudre une violence. Seul l’amour peut guérir les blessures et atténuer les attitudes de violence.

Commentaires

N'hésitez pas à partager vos idées avec nous dans les commentaires