Cela peut être traumatisant lorsque quelqu'un publie vos photos nues sur Internet, mais il existe des moyens de reprendre le contrôle.

Le revenge porn est une tendance dangereuse qui a rapidement gagné en popularité et reste largement répandue. Dans une affaire de vengeance pornographique, des photos ou des vidéos privées et sexuellement explicites d'une personne sont publiées en ligne sans son consentement. Souvent, la personne qui publie ces images en ligne est un ex-partenaire de la victime. Le revenge porn peut avoir des conséquences désastreuses pour la victime, notamment psychologiques et sur sa réputation.

Cela peut arriver à n’importe qui, mais cela touche surtout les jeunes femmes. Ce phénomène peut être très traumatisant pour la victime, il est donc essentiel de savoir comment réagir dans une telle situation. 

Qu'est-ce que le revenge porn ?

Le revenge porn est l'acte de partager du matériel privé et sexuel, qu'il s'agisse de photos ou de vidéos, d'une personne sans son consentement et dans le but de causer un préjudice, une gêne ou une détresse. En plus des photos et des vidéos, l'agresseur partage parfois des informations personnelles sur la victime, telles que des coordonnées ou une adresse postale. En plus du préjudice psychologique, la sécurité de la victime peut être compromise si ses coordonnées sont publiées. Les victimes du revenge porn sont principalement des jeunes femmes entre le âgés de 16 et 26 ans.

Ce phénomène survient le plus souvent après la fin d'une relation sexuelle. L'un des partenaires met alors en ligne des photos ou des vidéos intimes pour se venger. C'est de là que vient le terme « revenge porn », d'où sa traduction québécoise « vindictive pornography ». Cependant, dans de nombreuses régions du monde, les personnes malveillantes peuvent être poursuivies même si l'acte n'est pas motivé par la vengeance. Publier du contenu sans le consentement de quelqu'un d'autre et avec l'intention de lui nuire est suffisant.

Les dangers de la vengeance pornographique en ligne

Le terme « revenge porn » ne couvre pas tous les cas. Ce n'est pas toujours un ex-partenaire qui poste des photos en ligne après une relation. Parfois, les images sont obtenues par des inconnus à la suite d'un piratage. C'est souvent le cas des célébrités, comme les acteurs, les actrices et les musiciens. Parfois, les pirates installent des logiciels malveillants sur un appareil afin de vous espionner via votre propre webcam. Ils peuvent alors tenter de vous faire chanter en utilisant les images obtenues illégalement.

Le contenu est souvent publié sur de nombreux sites Web et dans des groupes dédiés. Il s'agit de groupes de discussion privés ou de sites Web utilisés pour diffuser des images privées. Dans le passé, il était même possible de partager un tel contenu sur Facebook. Le revenge porn peut être diffusé en continu de manière simple et en quelques secondes, ce qui le rend encore plus dévastateur pour la victime. Après tout, une seule personne peut partager une vidéo ou une photo avec l'ensemble de son réseau d'amis en un seul clic.

Pourquoi des personnes recourent-elles au revenge porn ?

La principale motivation du revenge porn semble assez évidente. Après une rupture, une personne est en colère contre l’autre et décide de publier des images qui lui étaient réservées. En d’autres termes, c’est la frustration qui suit une rupture qui entraîne le revenge porn. D’autres facteurs contribuent toutefois également à la publication fréquente de tels contenus.

L’une des autres raisons est le prestige que vous pouvez en tirer. Dans certains groupes privés, les personnes qui publient des vidéos ou photos sexuellement explicites d’autrui sont souvent perçues comme puissantes. Elles deviennent ainsi assez populaires et le contenu qu’elles diffusent est perçu comme un « trophée ».

Un autre facteur qui joue un rôle dans la distribution du revenge porn est l’anonymat en ligne. Il est aujourd’hui incroyablement facile d’envoyer des images sur internet sans nuire à votre vie privée. Ainsi, les risques d’être sanctionné pour avoir diffusé de telles images sont très minces.

Enfin, certains sites web rémunèrent les personnes qui diffusent des images pornographiques. Ces sites ne vérifient pas (souvent délibérément) que ces images aient été produites de manière légale. Dans de tels cas, le revenge porn peut finir sur des sites pornographiques payants. Même des sites légaux sont connus pour avoir du revenge porn dans leurs catalogues. En pareil cas, une personne qui diffuse de telles images peut même en tirer profit.

Le revenge porn est-il courant ?

Le revenge porn est malheureusement plus courant qu'on ne le pense. Une étude de 2017 lancée par la Cyber ​​​​Civil Rights Initiative a montré que 1 utilisateur américain des réseaux sociaux sur 8 a été visé par le revenge porn. Cette étude portait sur 3 044 individus et 8 % avaient un jour été victime de pornographie non consensuelle. Environ 5,2 % des participants ont admis s'être déjà livrés à la pornographie non consensuelle. Cette étude a également montré que les femmes étaient 1,7 fois plus susceptibles d'être victimes de ce phénomène que les hommes.

Une étude de 2016 du Data & Society Research Institute a montré qu'environ 10 millions d'Américains avaient été victimes de pornographie non consensuelle ou en avaient été menacées. Elle a également mis en lumière que les femmes jeunes, les personnes issues des minorités et qui s'identifient comme LGBTQ, sont plus susceptibles d'être victimes de vengeance porno. En fait, DMCA.com, qui fournit des services de protection en ligne, affirme que 95 % des cas qu'ils examinent concernent des femmes et des adolescentes.

Pourquoi le revenge porn est-il psychologiquement dommageable ?

Les conséquences du revenge porn pour les victimes sont préoccupantes. Souvent, différents internautes se mettent à traquer la victime en ligne après la diffusion des images. Il s’agit d’une atteinte majeure à la vie privée. Dans le cas des groupes dédiés à cette activité, les images sont souvent accompagnées par des données personnelles, comme un lien vers les comptes de réseaux sociaux de la victime. Cela peut donner lieu à des cas catastrophiques de cyberharcèlement.

Outre le harcèlement, ces images peuvent entraîner d’autres problèmes majeurs. Les conséquences peuvent toucher tous les aspects de la vie d’un individu : il peut être très gênant de voir des images de vous sur le net. Comment expliquer cela à votre famille et à vos proches ? De nombreuses victimes n’osent même pas en discuter avec eux.

Ce phénomène peut également gravement nuire à votre réputation. Une fois les images diffusées sur le net, il est souvent difficile de les supprimer complètement. En particulier si le nom de la victime est inclus dans le contenu, les images apparaîtront à l’issue d’une simple recherche sur Google. Par exemple, cela peut être particulièrement préjudiciable pendant un entretien d’embauche.

En outre, la conséquence qui est sans doute la plus grave est que le revenge porn peut être à l’origine de problèmes de santé mentale. Des sentiments de honte, d’impuissance et de tristesse peuvent commencer à jouer un rôle majeur dans la vie de la victime. C’est bien sûr le cas lorsque le monde extérieur blâme la victime plutôt que de la soutenir.

Que faire si vos photos et vidéos de nus ont été partagées sans votre consentement ?

Malgré toutes vos précautions, vous pouvez découvrir qu’une photo ou une vidéo de vous a été diffusée. Si vous êtes victime de revenge porn, sachez que vous n’êtes pas seul. Voici quelques conseils pour vous aider.

Vous n’êtes pas à blâmer

Même si vous pouvez prendre des mesures afin de réduire les risques d’être victime de revenge porn, cela ne signifie pas qu’il faut blâmer les victimes. Nous ne devrions pas faire reposer la responsabilité de ces crimes sur les victimes (« vous n’auriez pas dû prendre cette photo », « vous l’avez bien cherché », etc.), mais sur les auteurs. Ces personnes malintentionnées devraient savoir qu’elles peuvent détruire la vie d’une victime lorsqu’elles s’adonnent au revenge porn, et cela ne devrait pas être toléré.

Que vous ayez envoyé une photo intime à un proche ou que vous n’ayez pas protesté lorsque quelqu’un vous a filmé, la diffusion de ces images sans votre permission n’est pas de votre responsabilité. La personne en possession de ces images a trahi votre confiance et est la seule à blâmer.

Informez-vous sur la législation en vigueur sur le revenge porn

Si vous êtes victime de revenge porn, des lois peuvent vous aider. De nombreux pays ont adopté des lois qui font du revenge porn un crime. Au Royaume-Uni, par exemple, le revenge porn est illégal et peut entraîner des peines d’emprisonnement. D’autres pays européens, comme l’Allemagne, la France et le Danemark ont des lois nationales contre cette pratique. Aux États-Unis, il n’y a pas de loi fédérale sur le sujet, mais 38 États ont légiféré contre le revenge porn. D’autres pays criminalisent le revenge porn, dont Israël, le Japon et les Philippines.

Dans de nombreuses régions, le revenge porn est illégal, même si les lois sur le sujet sont relativement récentes et diffèrent d’un pays à l’autre. Si vous êtes la cible de cette pratique, la première chose à faire est de vous informer sur la législation en vigueur sur le sujet. Vous devez identifier les lois qui ont été adoptées et ce que vous devez faire. Une fois que c’est chose faite, contactez la police et signalez le profil du coupable sur la plateforme gouvernementale dédiée. Vous pouvez aussi contacter un avocat afin d’obtenir des conseils sur la manière de procéder. Si vous vivez aux États-Unis, l’assistance téléphonique d’urgence de la Cyber Civil Rights Initiative peut également vous conseiller ou vous aider.

Demandez aux sites web de retirer les images

En plus de contacter la police, il est important de tenter de faire disparaître aussi vite que possible de la toile les images ou vidéos. Cherchez d’abord à supprimer la source : la page sur laquelle les images sont apparues en premier. Une fois que c’est fait, vous pouvez retrouver les copies potentielles.

Contactez la plateforme sur laquelle les images ont été diffusées afin qu’elles soient retirées. Cela vaut pour les sites web les plus traditionnels ainsi que les réseaux sociaux, tels que Google, Reddit, Snapchat et Tumblr. Signalez le cas en exposant les faits calmement et demandez à la plateforme de retirer les images, car elles ont été diffusées sans votre permission. Le Online Removal Guide de la Cyber Civil Rights Initiative est une ressource utile pour vous guider lors de votre demande de suppression du contenu.

Certains sites ont des pages spécifiques sur lesquelles vous pouvez remplir des formulaires de contact afin de limiter les dégâts aussi rapidement que possible. Pornhub en est un bon exemple. Son formulaire de contact est disponible sur cette page. Pour effacer le contenu explicite disponible sur Xvideos, vous pouvez remplir ce formulaire.

Dans certains cas, vous pouvez envisager d’engager un avocat ou une société tierce. Aujourd’hui, plusieurs entreprises vous aideront à repérer et à supprimer ces images sur le net. Malheureusement, elles sont surtout efficaces pour faire disparaître ces images sur les sites web ; il est bien plus difficile de faire appliquer cela sur les réseaux sociaux. En outre, leurs services peuvent être très onéreux. Le DMCA, par exemple, facture ses interventions 199 $. Avant de les contacter, veillez à bien vérifier leurs tarifs. Le guide de la Cyber Civil Rights Initiative peut vous aider à déterminer la meilleure solution en fonction de votre situation.

Vous êtes mineur(e) ?

En règle générale, la majorité légale en matière de pornographie est fixée à seize ou à dix-huit ans, selon votre pays de résidence. Si vous n’avez pas l’âge légal, la diffusion d’images intimes vous mettant en scène peut être considérée comme de la pédopornographie. Dans ce cas, nous vous conseillons d’abord de demander l’aide de vos parents ou d’une personne de confiance.

Ensuite, il est essentiel de contacter au plus vite le site web contenant ces images. Informez-le de l’âge que vous avez et du fait que vous n’avez pas consenti à la diffusion de ces images. Demandez à ce que les images soient immédiatement retirées. Comme cela implique de la pédopornographie, la plupart des sites web seront prompts à réagir.

Si possible, contactez également la police, comme susmentionnée. Décider d’intenter des actions juridiques peut être un processus incroyablement difficile et douloureux. Par conséquent, veillez à toujours vous entourer de personnes qui vous soutiennent et susceptibles de vous aider lorsque cela est nécessaire.

Comment faire face aux effets psychologiques du revenge porn

Le processus consistant à essayer de supprimer vos photos et vidéos non consensuelles d'Internet peut être traumatisant en soi. Il faut beaucoup de détails pour savoir comment supprimer ces images, en période de détresse, c'est un véritable fardeau pour une victime d'avoir à faire toutes ces recherches.

C'est pourquoi il est important de développer de solides compétences d'adaptation pour faire face aux conséquences. Il est suggéré aux victimes d'envisager des conseils en contactant une ligne d'assistance en cas de crise ou en parlant à un thérapeute, de préférence un spécialiste des traumatismes sexuels.

Le fait que vos vidéos et images privées soient rendues publiques sans votre consentement peut vous conduire à développer des croyances bouleversantes qui peuvent ne pas être vraies à 100%, comme si c'était de votre faute ou qu'on ne peut jamais faire confiance à personne d'autre.

Si vous constatez que vous vous blâmez pour ce qui s'est passé, ou que vos interactions avec les autres sont soudainement assombries par la méfiance, rappelez-vous que ce n'est pas de votre faute. Essayez de prendre du recul.

Essayez de ne pas vous concentrer sur des choses sur lesquelles vous n'avez aucun contrôle, comme qui peut ou non avoir vu vos images ou vidéos. De telles pensées ne sont pas constructives et pourraient vous envoyer dans une spirale d'anxiété . Au lieu de cela, essayez de vous concentrer sur les mesures que vous pouvez prendre pour améliorer la situation.

Surtout, soyez compatissant avec vous-même. La diffusion de vos images explicites peut avoir des effets négatifs sur votre vie – des personnes ont perdu leur emploi et ont subi du harcèlement en conséquence – et il faut du temps pour guérir de ce type de traumatisme. Le blâme de la victime (quand on lui fait croire que c'est de sa faute) et la honte des salopes (quand les gens sont stigmatisés pour un comportement considéré comme sexuellement libertin) peuvent également se produire, et il peut être difficile de ne pas intérioriser ces choses. Mais il est important de se rappeler que ce n'est vraiment pas de votre faute et que même si d'autres ont vu vos photos, textes ou vidéos privés, les personnes qui valent la peine d'être dans votre vie ne vous jugeront pas pour elles.

Comment éviter le revenge porn ?

Vous pouvez prendre de nombreuses mesures afin d’éviter que cela ne vous arrive. Voici quelques-unes des plus efficaces :

Ne partagez jamais de photos intimes

L’un des meilleurs moyens de vous protéger est de ne jamais partager de photos intimes. Ne les publiez pas en ligne, que ce soit sur Snapchat, sur votre mur Facebook ou dans un message privé envoyé à votre partenaire sur WhatsApp. Même si vous avez confiance en cette personne, lui envoyer une telle image implique qu’elle risque un jour d’être publiée en ligne sans votre consentement. Cette image peut même être divulguée à la fuite d’un simple piratage.

Dans un monde idéal, nous devrions pouvoir confier n’importe quel type de contenu à nos partenaires. Mais la vérité reste que c’est souvent un partenaire ou un ami qui est à l’origine d’un acte de revenge porn.

Évitez de prendre des clichés explicites de vous-même

Pour une protection maximale contre le revenge porn, ne prenez pas de clichés explicites de vous-même. Si vous n’aimeriez pas que des membres de votre famille, des proches ou des employeurs voient une photo, il vaut mieux ne pas la prendre.

Même si vous n’avez pas l’intention de la partager, elle peut toujours finir entre de mauvaises mains. Les fuites de données sont aujourd’hui monnaie courante et des pirates peuvent voler les photos privées de quelqu’un et les diffuser. Cela touche plus fréquemment les célébrités, mais cela peut arriver à n’importe qui. Gardez à l’esprit que n’importe quel appareil équipé d’une caméra est susceptible d’être connecté à internet, ce qui signifie qu’il est vulnérable à ce genre d’attaques.

En outre, si quelqu’un prend une photo intime de vous, demandez-lui de l’effacer et vérifiez qu’il le fait réellement.

Altérez vos photos afin de protéger votre identité

Si vous souhaitez vraiment prendre des photos intimes de vous-même, il peut être judicieux de les altérer afin de dissimuler votre identité. Il est déconseillé d’inclure votre visage sur ces clichés, afin de ne pas être reconnu facilement si les images finissent par être diffusées. Si votre visage est visible, vous pouvez toujours le couper ou le flouter. Si possible, floutez également le fond et tous les éléments susceptibles d’être reconnus. Comme les tatouages, par exemple.

Désactivez aussi les options de géomarquage sur vos appareils. Une méthode relativement simple pour se débarrasser de toutes les métadonnées est de prendre une photo, puis de prendre une capture d’écran de la photo et de partager ou publier seulement cette dernière. Ces conseils peuvent également vous être utiles si vous êtes un créateur ou une créatrice sur une plateforme comme OnlyFans.

Parlez à vos enfants des risques qu’impliquent les sextos

Si vous avez des enfants, en particulier des adolescents, il est important de leur parler des risques auxquels les expose le partage de photos intimes. Même si le sujet peut vous sembler délicat, vos enfants doivent comprendre les dangers potentiels. Ils doivent être conscients que les photos qu’ils partagent peuvent être utilisées sans leur consentement et qu’ils ne peuvent faire confiance à personne en ligne, y compris leurs meilleurs amis.

Ayez conscience de votre environnement

Soyez attentif à ce qui vous entoure, en particulier lorsque vous êtes en boîte de nuit ou que vous participez à une fête ou à un évènement public. Des photographes peuvent également être présents. En outre, aujourd’hui, tout le monde ou presque possède un smartphone équipé d’un bon appareil photo. Toutes les photos qu’ils prennent peuvent finir en ligne.

Même si ces clichés ne sont pas aussi intimes que ceux que vous prenez dans le confort de votre domicile, nous vous recommandons tout de même de faire preuve de prudence. Évitez ces photographes si vous ne souhaitez pas que des clichés de vous finissent sur le net. Par-dessus tout, ne laissez personne vous photographier dans une position compromettante.

Comment mettre fin au revenge porn

Il est essentiel que les victimes de revenge porn connaissent les mesures à prendre, mais cela ne suffit pas. Toutes les personnes qui les entourent ou qui sont confrontées, d’une manière ou d’une autre, au revenge porn, peuvent intervenir en faisant simplement un petit pas dans la bonne direction :

Ne publiez jamais d’image d’autres personnes sans leur autorisation qu’il s’agisse de photos intimes ou de clichés plus innocents. Prenez toujours en compte la vie privée de vos amis, des membres de votre famille et de toute autre personne et veillez à ne pas y porter atteinte.

Ne diffusez pas du revenge porn lorsque vous en trouvez. Ne participez pas à la diffusion d’images privées d’autrui en les partageant sur Facebook ou Twitter, en les envoyant sur des groupes en ligne, ou par tout autre moyen. Gardez à l’esprit que la possession et la distribution de contenu pornographique de ce type sont illégales dans de nombreux pays.

Désapprouvez le comportement de ceux qui participent à la diffusion du revenge porn. Promouvoir un environnement dans lequel le partage d’un tel contenu pornographique n’est plus considéré comme « amusant » ou comme un signe de pouvoir est essentiel si nous souhaitons que la situation évolue.

Post a Comment

N'hésitez pas à partager vos idées avec nous dans les commentaires

Plus récente Plus ancienne

Formulaire de contact